Aller au contenu
BrutalGorilla | Anabolisant de qualité pour Athletes confirmés

Musclesfax | Anabolisant de qualité pour Athletes confirmés

SuPerMaN

NOLVADEX (Tamoxifen Citrate)

Messages recommandés

NOLVADEX (Tamoxifen Citrate)

 

87282890.jpg

 

Nolvadex est composé de citrate de tamoxifène. Ce n’est pas un stéroïde anabolisant mais un anti-oestrogène par voie orale.

 

Nolvadex est un puissant anti-oestrogène et un des préférés des culturistes. Il permet d’éviter les phénomènes de féminisation qui surviennent fréquemment à la fin d’un cycle de stéroïdes anabolisants comme la gynécomastie ainsi qu’une rétention graisseuse et aqueuse au niveau des hanches ou des seins. En effet, en fin de cycle, la plupart des stéroïdes anabolisants s’aromatisent en hormone oestrogène, provoquant l’apparition de ces symptômes. Le citrate de tamoxifene a la faculté de bloquer les récepteurs d’oestrogène, empêchant ainsi l’oestrogène d’agir et de provoquer ces phénomènes. De nombreux culturistes utilisent Nolvadex avant une compétition car outre le fait qu’il empêche la gynécomastie, le fait de diminuer la rétention d’eau et de graisses aide le culturiste à obtenir un physique sec.

 

Enfin le Nolvadex a la faculté d’augmenter la production de testostérone endogène, ce qui est particulièrement apprécié par les culturistes en fin de cycle. En effet, en fin de cycle, la production de testostérone est généralement à un niveau assez bas car durant tout le cycle, les anabolisants pris l’on inhibée et remplacée. Il peut ainsi survenir de graves accidents après l’arrêt d’un cycle de stéroïdes si la production de testostérone naturelle n’est pas ramenée à un niveau normal. Novaldex permet de prévenir ce genre d’accident en relançant la production de testostérone dans les testicules.

 

Le principal inconvénient de Nolvadex est qu’il diminue les gains produits par les anabolisants pris. C’est la raison pour laquelle bon nombre de sportifs ne l’utilisent que lorsqu’ils y sont obligés afin d’éviter la gynécomastie. En ce qui concerne les effets secondaires de ce produit, ils se limitent généralement à quelques nausées et à quelques troubles de la vue. Enfin il faut noter que si Novaldex bloque les récepteurs d’oestrogène et empêche l’oestrogène d’agir, il n’élimine pas cette hormone du corps. Ce qui veut dire qu’après l’arrêt du traitement par Novaldex, une quantité importante d’hormone oestrogène restée inactive va pouvoir soudain se fixer aux récepteurs nouvellement libérés, causant les effets féminisants que l’on avait évité jusque là. C’est un phénomène que l’on peut prévenir en combinant Nolvadex avec un autre anti-oestrogène puissant comme Proviron, pour une efficacité radicale. 10 à 20 mg par jour suffisent habituellement pour éviter la gynécomastie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×