Aller au contenu
BrutalGorilla | Anabolisant de qualité pour Athletes confirmés

Musclesfax | Anabolisant de qualité pour Athletes confirmés

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'peptide'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Sponsors
    • Bannières
  • Avant tout...
    • Présentation (présentation obligatoire pour tout les nouveaux inscrits)
    • Les Règles
  • La Fonte
    • Programme d'entrainement
    • Exercices et Techniques de musculation
    • Photo des Membres
    • Carnet Training
    • Autres
  • Le Poids de Corps
    • Methode Lafay
    • Crossfit
    • Street Workout & TRX
    • Photo des membres
  • Nutrition
    • Questions
    • Prise de Masse
    • Regime / Sèche
    • Études scientifiques et cliniques sur les compléments alimentaires
    • Les Complements
    • Les Recettes
    • Carnet Nutrition
    • Santé
  • Les Stéroïdes Anabolisants
    • Profil des stéroïdes anabolisants
    • Les stéroïdes anabolisants
    • Les Hormones
    • PCT / Relance
    • Les labos
    • Vos Cures
    • Carnet de Cure
    • SARMS
    • Autres
  • Compétition
    • Préparation
    • Bodybuilders Pro / Fitness Models
    • Powerlifters
  • Le Bistrot
    • Discussions Générales
    • Achat / Vente
    • Autres Sports
    • Le Matériel de Musculation
    • Blessures
    • Concours entre Membres
    • Votre Salle / Votre GymClub

5 résultats trouvés

  1. garder sa force apres cure

    petite message pour avoir un peut vos avis tout le monde c'est qu' en cure de stéroïdes, le gain de force et impressionnant mais une fois OFF, que faite vous pour garder un minimum cette force ? les peptides peuvent il aider ? pro hormones ?
  2. Triptorelin GnRH

    Ayant subi un crash total de mon axe suite a deux cure et mauvaise relance avec des produits qui n'étaient certainement pas de qualité, je me suis renseigné sur cette molécule très intéressante. Je vous laisse lire cette étude, qui va vous surprendre j'en suis sur. Je vous met les parties les plus intéressantes en Francais, et l'étude complète en anglais en dessous une dose unique de Triptorelin aide l'axe des bodybuilders a se replacer les endocrinologues italiens ont réussi à rétablir la production naturelle de testostérone d'un bodybuilder dont l'axe était au repos depuis 13 ans de cyclage de stéroïdes. Tout ce qu'ils avaient à faire était de s'injecter une dose unique de 100 microgrammes de triptorélin. Cet article a été ecrit par les chercheurs, qui travaillent à l'Université de Brescia, a été publiée récemment. Le bodybuilder est allé voir un médecin en Septembre 2008 parce qu'il était déprimé, n'avait pas d'énergie et avait perdu tout intérêt pour le sexe. Il a dit au médecin qu'il avait utilisé des stéroïdes depuis qu'il avait 21 ans. Les médecins ont décidé de traiter le gars avec l'analogue de la GnRH triptorélin. GnRH est une hormone qui se compose de seulement 10 acides aminés. Elle est produite dans le cerveau par l'hypothalamus et stimule la production de FSH et de LH par l'hypophyse. Les hormones voyagent dans le sang pour les glandes sexuelles, où ils arrive pour produire la testostérone. L'homme a immédiatement réagi au traitement hormonal. En quelques minutes la concentration de LH et FSH dans le sang a augmenté. Les médecins ont vu le bodybuilder 10 jours plus tard. Son énergie était de retour et la concentration de testostérone dans le sang était passé à 7 ng / ml. Trois semaines plus tard, son niveau de testostérone était encore normale, et sa libido était rentré trop. Source: Fertil Steril. .. 2010 Avr 21 [Epub ahead of print]
  3. Quelques protocoles

    Je mets quelque protocole de peptide, si ça peut aider quelques personne. J'ai mis les plus connues et simple. CJC-1295 avec DAC + GHRP-6 500mcg a 2mg de CJC-1295 avec DAC tous les 3 jours 100mcg de GHRP-6 3 fois par jour (a jeun au réveil PWO et 30 minutes avant de se coucher) CJC -1295 sans DAC + GHRP-6 100mcg de CJC 1295 3 fois par jour 100mcg de GHRp -6 3 fois par jour Note: pour le protocole GHRH + GHRP les peptides peuvent bien sur etre change, j'ai juste mis les 2 protocoles les plus "populaires" IGF1 LR3 Entre 50 et 100 mcg par jours IGF1 LR3 + PEG MGF IGF1-LR3: 100mcg par jours PEG MGF: 3 x 200 mcg dans la semaine IGF1 DES + MGF IGF DES 2 x 20 mcg en local MGF 50 mcg/ en local Note: A prendre 15-20 minutes après l'entrainement. HGH frag 500mcg à 2mg par jours (a diviser en plusieurs dose dans la journée) Note: peptide qui agit sur le long terme donc prévoir minimum 3 mois de cure. Follistatin 344 100mcg par jours Note: ce peptide (human myostatin propeptide) est a prendre de préférence a partir de la 8 -10emes semaines de cure pour contrer la hausse de la myostatine. Il est bien sur aussi possible de l'utiliser seul. Melanotan-II 500mcg pour commencer, le dosage sera a ajuster en cour de cure suivant les effets recherchés. TB-500 2 a 5 mg par semaines pendant 6 semaines puis 1 fois par mois 2 mg pour la phase d’entretien. Note: TB500 est le peptide très a la mode en ce moment pour tout ce qui est "guérison" d’après les feeds il ferait des miracles.
  4. Résumé des différents protocoles

    Vu que beaucoup le demande, voici un petit resume sur les differents dosages et protocole Dosage des GHRPs La dose de saturation des GHRPs dans la plupart des études (GHRP-6, GHRP-2, Ipamoréline & Hexarelin) a été définie à 100mcg ou 1mcg/kg. Cela veux dire que 100mcg saturera entièrement les récepteurs. Mais si vous ajoutez 100mcg à cette dose, seulement 50% de cette nouvelle portion sera efficace. Si vous ajoutez encore 100mcg à cette dose (de 200mcg donc), seulement 25% de ces 100 nouveaux mcg seront efficaces. Peut être que 100mcg supplémentaires pourraient encore ajouter un "petit plus" mais ce serais négligeable. Ainsi, 100mcg est la dose de saturation mais il est possible d'aller jusqu'à 300 voir 400mcg pour obtenir un léger gain d'effets. Une dose de 500mcg ne sera pas plus efficace qu'une dose de 400 mcg, peut être pas plus efficace non plus qu'une de 300mcg. (Note: Il faut comprendre qu'au dela de 100mcg, les gains sont vraiment minimes. Il y a plus de risques que d'effets souhaitables à utiliser de grosses doses). Les problèmes potentiels (notamment liés aux grosses doses) sont les risques de désensibilisation et les effets secondaires liés à l'augmentation du taux de cortisol/prolactine. Ipamoréline est aussi efficace que le GHRP-6 au niveau de ses effets sécrétagogues sur la gh mais en plus de cela, il n'augmente pas les taux de cortisol et de prolactine, même à la dose de saturation (100mcg, voir ci-dessus). [Note: l'ipamoréline est la dernière génération de GHRP. Elle est agoniste sélective sur les GHRP-récepteurs --> augmentation du taux de gh mais pas du taux de cortisol et de prolactine). A la dose de saturation (100mcg), on a pas réellement démontré d'augmentation du taux de cortisol et de prolactine avec le GHRP-6. Néanmoins, à des doses légèrement plus élevées, le taux de cortisol/prolactine augmente. Ces taux restent dans des "fourchettes" dites normales. Le GHRP-2 est un petit peu plus efficace que le GHRP-6 au niveau de son action sécrétagogue sur la gh. Par contre, à des doses de saturation ou supérieures, il peut se produire une augmentation modérée du taux de cortisol et de prolactine. Malgré cette hausse, les taux de cortisol et prolactine restent dans une "fourchette" normale. Mais des doses de GHRP-2 supérieures (comprises entre 200 et 400mcg) peuvent élever le taux de prolactine et de cortisol au delà des limites normales ! L'Hexaréline est le plus efficace de tous les GHRPs dans son action sécrétagogue de la gh. Cependant, c'est aussi le GHRP qui augmente potentiellement le plus les taux de cortisol et de prolactine. Les taux de cortisol et de prolactine peuvent être augmentés au delà de la normale et ce, même à partir de la dose de saturation de 100mcg. Désensibilisation Le GHRP-6 peut être utilisé à la dose de saturation (100mcg) trois ou quatre fois par jour sans risque de la désensibilisation. Le GHRP-2 utilisé à des doses de saturation plusieurs fois par jours n'aboutira probablement pas à une désensibilisation. Il a par contre été démontré que l'utilisation d'Hexaréline provoquait une désensibilisation. Mais au long de l'étude à long terme, l'hypophyse a retrouvé sa sensibilité. Il n'y a donc pas de perte de sensibilité à long terme aux doses de saturation. Cependant, l'Hexaréline utilisée trois fois par jours à la dose de saturation (100mcg) mènera probablement rapidement (~14 jours) à une baisse de la régulation de gh (début de désensibilisation). Pour résumer, l'Hexaréline peut entrainer une désensibilisation temporaire. Si pendant l'utilisation de n'importe lequel de ces GHRPs, un phénomène de désensibilisation survient, il suffit d'arrêter son utilisation pendant plusieurs jours afin de remédier à cet effet. L'utilisation chronique de GHRP-6, dosé à 100mcg, plusieurs fois par jours ne causera pas de problèmes hypophysaires, pas de problèmes liés aux taux de cortisol/prolactine et pas de désensibilisation. GHRH Que ce soit la Sermorelin (fragment de GHRH pour rappel = GRF [1-29]) ou la GHRH entière (GHRH [1-44]), ces peptides ont une courte durée de demi-vie plasmatique qui est dûe à un clivage (segment) court entre le 2ème et 3ème acide aminé. Dans l'organisme, ce très court temps de demi-vie n'est pas un problème puisque la GHRH endogène, sécrétée au niveau de l'Hypothalamus, voyage d'une distance très courte jusqu'à l'anté-hypophyse et n'est pas vraiment sujette au clivage enzymatique. Depuis sa sécrétion dans l'hypothalamus, la GHRH voyage rapidement jusqu'aux cellules somatotrophes de l'hypophyse où elle y exerce sa fonction sécrétagogue. Cependant, lorsque ces GHRH à courte demi-vie sont injectées dans l'organisme, le temps qu'elles atteignent l'hypophyse via la circulation sanguine (plus de 3 minutes), elles sont déjà dégradées. C'est pourquoi la GHRH utilisée sous ces formes à courte demi-vie (GHRH [1-44] et Sermorelin = GRF [1-29] pour rappel) doivent être hautement dosées pour obtenir un effet. Analogues de la GHRH Tous les analogues de la GHRH ont subi un remplacement de l'Alanine par la D-Alanine (forme Dextro) en seconde position. Cette modification rend le peptide plus résistant en limitant le clivage présent à cette position dans la version naturelle (voir plus haut). Les analogues de la GHRH seront donc plus efficaces et pourront être injectés à des doses plus faibles. L'analogue tetrasubstituted GRF [1-29] (ou modified GRF [1-29]) parfois appelé CJC-1295 sans le DAC a subit d'autres modifications au niveau de sa séquence d'acides aminés. Il possède un glutamine (Gln ou Q) en position 8, un alanine (Ala ou A) en position 15 et un leucine (Leu ou L) en position 27. L'alanine en 8ème position augmente la biodisponibilité de la molécule. Quant aux deux autres substitutions d'acides aminés, elles améliore le processus de fabrication (i.e. stabilité pour utilisation industrielle). Pour l'utilisation in vivo chez l'homme, l'analogue de la GHRH appelé modified GRF [1-29] (encore appelé tetrasubstituted GRF [1-29] ou CJC-1295 sans le DAC) est un peptide très efficace avec une demi-vie probablement supérieure à 30 minutes. C'est assez long pour être totalement efficace. La dose de saturation est également définie à 100mcg. Problèmes avec l'utilisation de GHRH seuls Le problème avec l'utilisation de la GHRH (et même avec les analogues de la GHRH plus efficaces) est qu'ils sont efficaces QUE lorsque le taux de somatostatine (hormone inhibitrice de la GH) est bas. Donc si vous administrez par malchance de la GHRH à un moment où le taux de somatostatine est haut (figure de la cuvette sur les graphiques représentant les vagues pulsatiles de GH), l'effet sécrétagogue de la GHRH sera très réduit. Peu de GH sera sécrétée. Par contre, si vous avez de la chance et que vous administrez de la GHRH au moment d'une vague sécrétoire naturelle de GH (taux de somatostatine bas logiquement), l'effet sécrétagogue de la GHRH sera effectif: augmentation de la sécrétion de GH. La solution: GHRP + analogues de la GHRH La solution à ce problème est simple et très efficace. Il faut administrer un analogue de la GHRH en combinaison avec un GHRP. Le GHRP créé une pulsion sécrétoire de GH (rôle initiateur). Ceci se fait par plusieurs mécanismes. Un des mécanismes est la diminution de la sécrétion de somatostatine par l'hypothalamus (donc effet inhibiteur sur la sécrétion de somatostatine). L'autre mécanisme est la diminution de l'influence de la somatostatine au niveau de l'hypophyse (l'hypophyse est moins sensible à la somatostatine, donc moins de réponse inhibitrice sur la GH). Encore un autre effet des GHRPs est d'augmenter la sécrétion de GHRH dans le cerveau. Au final, les GHRPs agissent, eux aussi, sur les cellules somatotrophes de l'hypophyse, tout comme la GHRH mais ils utilisent un mécanisme différent (Note: Et d'après certaines études, agissent par le biais de récepteurs différents !) pour augmenter la formation de cAMP (Adénosine Monophosphate Cyclique) qui lui même, augmentera la synthèse de GH par les cellules somatotrophes. La GHRH possède, elle aussi, des mécanismes qui renforcent l'action des GHRPs. Le résultat: une action synergique des deux substances se renforçant mutuellement dans leur fonction sécrétagogue. Les effets de ces deux substances ne sont donc pas additionnels mais synergique. Cela signifie que: Si la GHRH, à elle seule, augmente la sécrétion de GH d'une valeur 2 Et les GHRP, à eux seuls, augmentent la sécrétion de GH d'une valeur 5 Ensembles, la sécrétion de GH ne sera pas augmentée de 7 (5+2) mais de l'ordre de 16 ! Un protocole solide Un protocole intéressant serait d'utiliser un GHRP + un analogue de la GHRH: - Avant de dormir pour "soutenir" la sécrétion naturelle nocturne et - De temps en temps pendant la journée afin de créer des pulsions sécrétoires supplémentaires. [NOTE: Personnellement, si je suis en bonne santé, que mes axes endocriniens marchent bien naturellement, j'éviterais de créer une sécrétions de GH avant de dormir, qui pourrait interférer avec ma production naturelle. Mais ce n'est qu'un avis. Pour une utilisation à but "anti-âge", provoquer une pulsion sécrétoire avant de dormir est suffisante. Le sommeil étant le moment propice à une récupération optimale et à une fortification de l'organisme. Pour un adulte âgé de plus de 40 ans, il est important de rétablir son taux de GH à des niveaux optimaux. Bien sûr, pour du bodybuilding, de la perte de masse grasse ou des effets réparateurs, des administrations multiples peuvent être efficaces. Les analogues de la GHRH peuvent être utilisés de 100mcg à des doses aussi élevées que vous le voulez sans problèmes. Concernant les GHRPs, il faut faire un peu plus attention. Le GHRP-6 peut être utilisé à des doses de 100mcg sans problèmes. Mais des doses de 200mcg (100 mcg de plus que la dose de saturation pour rappel) peut être excellente également. Encore une fois, la désensibilisation est quelque chose qu'il faut surveiller. En particulier avec des doses élevées de GHRP-2 et avec n'importe quelle dose d'Hexaréline. Ainsi: 100 à 200mcg de GHRP-6 + 100 à 500mcg d'analogue de la GHRH pris ensembles seront efficaces. Cette combinaison peut être utilisée plusieurs fois par jour pour être hautement efficace. Une approche solide et un peu plus conservatrice consisterait à utiliser: 100mcg de GHRP-6 + 100mcg d'un analogue de la GHRH et ce, une, deux, trois voir quatre fois par jour. Lors de multiples utilisation par jour, 3 heures doivent séparer les différentes administrations. Une injection unique, le soir avant de dormir, restaurera un taux de GH normal chez les sujets subissant une diminution de la sécrétion naturelle dû à l'âge. Des injections multiples et/ou à des doses plus élevées augmenteront les taux de GH et d'IGF-1 et, couplé à une diet et de l'exercice, permettront un gain de masse sèche et une diminution de la masse grasse. Administration et apport alimentaire Idéalement, l'administration devrait être faite à jeun, estomac vide ou avec seulement un apport protéiné. Les graisses et les hydrates de carbones freinent la sécrétion de GH. Il est donc préférable d'administrer le peptide, d'attendre à peu près 20 minutes (pas plus de 30 minutes mais pas moins de 15) pour manger. A ce moment là, la sécrétion de GH atteint son sommet (pic plasmatique) et vous pouvez manger ce que vous voulez.
  5. Ipamorelin

    Les avantages de l'utilisation Ipamorelin Ipamorelin une molécule mimétique unique qui est assez similaire à la molécule GHRP-6. Comme le meilleur hormone peptidique libérant de croissance, ce SGH synthétiques (sécrétagogues l'hormone de croissance) peuvent se fixer sur les grands points de contrôle de l'estomac, de l'appétit et de la motilité de croissance. Ipamorelin peut stimuler le corps à produire de manière plus IGF-1 et de HGH (hormone de croissance humaine), ce qui tend à diminuer à mesure que nous vieillissons. Alors que GHRP-6 est un hexa-peptide, cette molécule est un penta-peptide. Other que l'augmentation de la production de l'hormone de croissance humaine comme GHRP-2 & GHRP-6, cette molécule n'augmente pas la production de différentes hormones comme la prolactine négatifs (responsable de la croissance des seins chez les hommes et la rétention d'eau) et de cortisol (responsable de la perte de masse musculaire et du stress). En fait Ipamorelin a gagné en popularité parmi les constructeurs de corps que la croissance-hormonepromoter plus efficace sur le marché. Certains des avantages de l'utilisation de cette molécule comprennent: 1. Augmenter le niveau de l'hormone de croissance dans votre bodyIpamorelin est en fait le meilleur promoteur de l'hormone de croissance humaine dans le marché. Diverses études menées sur cette molécule ont montré que ce peptide peut augmenter la production naturelle de l'hormone de croissance humaine. C'est en fait le 1er agoniste des récepteurs GHRP succès qui agit en se liant au récepteur de la cellule et déclenche la libération de la hormone. 2 de croissance humaine. Réduire la faim, la plupart des peptides qui peuvent augmenter la croissance du muscle et de réduire les graisses du corps tout en augmentant les niveaux de la faim, ce peptide agit en réduisant les niveaux de la faim. C'est en fait le meilleur peptide pour quelqu'un qui cherche à perdre du poids, car il sera plus facile pour vous en tenir à votre régime alimentaire sans se sentir la faim. Augmenter corps weightThis peptide est réellement la meilleure option pour quiconque tente de gagner un peu de poids. En fait, une certaine recherche effectuée sur des rats prise-Ipamorelin, a montré que ce peptide peut augmenter le poids total du corps. Cette molécule peut en fait augmenter le taux de croissance de muscle avec un minimum de risques de déformation osseuse. http://peptidesresearch.wordpress.com/
×