Aller au contenu
BrutalGorilla | Anabolisant de qualité pour Athletes confirmés

Musclesfax | Anabolisant de qualité pour Athletes confirmés

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'muscle'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Sponsors
    • Bannières
  • Avant tout...
    • Présentation (présentation obligatoire pour tout les nouveaux inscrits)
    • Les Règles
  • La Fonte
    • Programme d'entrainement
    • Exercices et Techniques de musculation
    • Photo des Membres
    • Carnet Training
    • Autres
  • Le Poids de Corps
    • Methode Lafay
    • Crossfit
    • Street Workout & TRX
    • Photo des membres
  • Nutrition
    • Questions
    • Prise de Masse
    • Regime / Sèche
    • Études scientifiques et cliniques sur les compléments alimentaires
    • Les Complements
    • Les Recettes
    • Carnet Nutrition
    • Santé
  • Les Stéroïdes Anabolisants
    • Profil des stéroïdes anabolisants
    • Les stéroïdes anabolisants
    • Les Hormones
    • PCT / Relance
    • Les labos
    • Vos Cures
    • Carnet de Cure
    • SARMS
    • Autres
  • Compétition
    • Préparation
    • Bodybuilders Pro / Fitness Models
    • Powerlifters
  • Le Bistrot
    • Discussions Générales
    • Achat / Vente
    • Autres Sports
    • Le Matériel de Musculation
    • Blessures
    • Concours entre Membres
    • Votre Salle / Votre GymClub

16 résultats trouvés

  1. NOUVEAU Magazine Fitness Mag pour le lire : https://goo.gl/M4lOca
  2. #1 – Whey Harder de Fitness Boutique – La meilleure whey protéine française Note générale : 5 / 5 | Prix : à partir de 39.96 €/kg sur FitnessBoutique.fr | Présentation La Whey Harder de Fitness Boutique est l’une des seules whey protéines natives françaises : en plus de proposer une matière première de qualité puisqu’issue directement du lait, elle propose une traçabilité totale, un certificat de conformité unique à chaque lot, et elle respecte le code mondial anti-dopage. Avec des saveurs finement travaillées, elle convient donc parfaitement aux sportifs qui souhaitent consommer un produit à la fois gouteux et d’excellente composition. Points forts Whey 100% française, constituée de protéines natives de lait. Matières premières de qualité. Produit non-dénaturé, obtenu à partir d’une microfiltration à froid. Contient 24g de protéines et environ 6g de BCAA par dose de 30g. Contient également 4.5g d’acide glutamique, 2.3g de glucides et 111 calories par dose. Aide au développement et à la récupération musculaire. Dispose d’un certificat de conformité sur chaque lot : traçabilité et confiance parfaite. Disponible en 7 saveurs différentes, dont un goût chocolat/noisette très réussi. Se dissout et se digère de façon excellente. Respecte le code mondial antidopage. Points faibles Un prix plus élevé que d’autres whey protéines. La composition Avec son taux variant entre 80% et 83% de protéines selon le goût choisi, la Whey Harder ne propose que des protéines provenant de lait français, obtenues après microfiltration à froid pour conserver toutes les qualités nutritionnelles. Ce sont d’ailleurs des protéines natives : elles ne sont pas issues du fromage ou des déchets de l’industrie fromagère, mais bien de lait (isolat et concentré). La whey se complète enfin avec le mélange habituel d’acides aminés et de glutamines. Le fabricant Fitness Boutique est une marque qui s’engage à respecter une charte de qualité pour toujours proposer à ses consommateurs des produits à la fois innovants et responsables. Elle privilégie notamment la production locale (en France par exemple), la qualité des ingrédients, leur traçabilité, mais également la protection du consommateur. Elle fait régulièrement appel à des études indépendantes pour certifier de l’évolution positive de la qualité des produits qu’elle propose. Conclusion La Whey Harder de Fitness Boutique est tout simplement la whey protéine dans toute son excellence. Elle est certes plus chère, mais c’est la qualité qui se paye : elle propose en effet à la fois la meilleure forme de protéines possible, de l’efficacité au moment de l’entrainement, du plaisir au moment de la consommation, et même de la traçabilité pour être sûr de la provenance des ingrédients. Pour tous les sportifs, hommes ou femmes d’ailleurs, qui veulent améliorer leurs performances grâce à un produit sain et fabriqué avec soins, c’est vers cette whey protéine qu’ils doivent se tourner. Prix : à partir de 39.96 €/kg sur FitnessBoutique.fr #2 – Whey Protein de Bodybuilding Nation – Le meilleur rapport qualité/prix Note générale : 4.5 / 5 | Prix : à partir de 12.28 €/kg sur Musculation.fr Présentation Issue de pur petit-lait, provenant directement de vaches irlandaises, la Whey Protein de Bodybuilding Nation est destinée aux sportifs désirant une whey protéine de qualité. Avec son concentré de protéines, sa richesse en acides aminés, sa texture agréable et son assimilation rapide, elle est idéale pour le maintien et l’augmentation de la masse musculaire, en toutes périodes (sèche, prise de masse, pré ou post-entrainement). Avec ses 3 saveurs simples mais efficaces et son goût neutre, elle s’adresse à tous. Points forts Whey protéine laitière, issue de petit-lait. Obtenue à partir de filtration, la protéine est non-dénaturée. Contient 27.5g de protéines par dose de 35g. Contient également 1.4g de glucides et 138 calories par dose. Assez riche en acides aminés essentiels, pour le développement et la récupération musculaire. Assimilation très rapide, de l’ordre d’1/4 d’heure. Disponible en 3 goûts de base, plutôt réussis. Possibilité de choisir un goût neutre, pour une meilleure concentration en protéines. Bonne miscibilité et digestion. Points faibles Un goût sucré assez présent, qui peut ne pas plaire à tous les consommateurs. Quelques grumeaux qui ont parfois du mal à disparaitre au shaker. La composition Avec jusqu’à 82% de protéines, la Whey Protein est composée de concentré provenant de petit-lait, soit l’une des meilleures sources de protéines disponibles pour les sportifs. Différents acides aminés essentiels rentrent également dans sa composition : grâce à son taux en isoleucine, en leucine et en valine, elle apporte également une bonne dose de BCAA, tout en contenant aussi d’autres acides aminés moins connus comme la glycine, la proline ou encore la tyrosine. Le fabricant Issue de la collaboration de deux sites internet leaders dans leur domaine (AllMusculation.com et FitnessBoutique.fr), Bodybuilding Nation est une entreprise française qui s’est rapidement faite un nom en répondant aux besoins spécifiques des sportifs. Tous leurs produits sont exclusivement fabriqués en Europe, et ils respectent les normes de qualité pharmaceutique (norme HACCP). Conclusion La Whey Protein de Bodybuilding Nation est, en fonction de sa composition et de son tarif, l’une des whey protéines qui dispose du meilleur rapport qualité/prix. En plus d’être riche en protéines, celles qui sont proposées sont de bonne qualité, et leur traçabilité est excellente. Rapidement assimilée par l’organisme (en moins d’1/4 d’heure) et avec une composition équilibrée, c’est une whey en laquelle on peut avoir confiance, qui aidera le sportif quels que soient ses objectifs. Prix : à partir de 12.28 €/kg sur Musculation.fr #3 – Whey Arkens de Black Protein Note générale : 4.5 / 5 | Prix : à partir de 39.67 €/kg sur Musculation.fr | Présentation Issues d’une production méticuleuse, la Whey Arkens de Black Protein est une whey protéine obtenue à partir d’un processus de microfiltration transversale : cela lui permet notamment de conserver la majorité de ses acides aminés, et notamment les fameux BCAA. Dotée d’un dosage équilibré, elle est riche en protéines (isolat de petit-lait, donc l’un des ingrédients les plus qualitatifs), mais également en vitamines, en minéraux et en créatine. C’est donc un produit spécifiquement à destination des sportifs. Points forts Whey isolat moins riche en lipides, en glucides et en lactose. Contient 30g de protéines et 127 calories par dose de 35g. Riche en BCAA (isoleucine, leucine et valine). Enrichie de 5 vitamines et de 5 minéraux. Contient également 3% de créatine kre-alkalyn. Texture fine et excellente miscibilité. Disponible en 8 goûts différents, dont certains très originaux. Points faibles Certaines saveurs sont moins réussies que d’autres. Un prix un peu élevé. La composition En tant que whey laitière composée uniquement d’isolat, la Whey Arkens affiche un taux allant de 82% à 86% de protéines. Elle est cependant enrichie de différents ingrédients pour la rendre encore plus efficace : elle contient en effet de la kre-alkalyn (c’est-à-dire de la créatine), mais aussi 10 sources de vitamines et de minéraux, tels que les vitamines E, B1, B3, B5, ou encore du phosphore, du zinc, du fer et du chrome. Avec près de 20g de BCAA pour 100g, elle est aussi riche en isoleucine, leucine et valine. Le fabricant Entreprise française, Black Protein s’est dirigé dès ses débuts vers des produits innovants et de qualité. D’abord spécialisée dans la whey protéine avant d’élargir ses références, la marque a toujours eu à cœur de proposer des compléments alimentaires possédant les meilleurs dosages et les meilleures compositions, sans oublier d’ailleurs le plaisir à la consommation en développant des arômes et des saveurs uniques, différentes de ceux proposés par les marques concurrentes. Conclusion Avec sa belle concentration en protéines, sa fabrication délicate qui permet de conserver les qualités du petit-lait (notamment le taux en BCAA), et son enrichissement en vitamines, minéraux et créatine, la Whey Arkens de Black Protein est définitivement une whey protéine qui s’adresse aux sportifs à la recherche d’un produit qui contribuera à la fois au maintien et à l’augmentation de leur masse musculaire, mais qui saura également leur donner un coup de boost lors d’exercices physiques assez intenses. Un produit de qualité, qui dispose en plus de goûts plutôt agréables. Prix : à partir de 39.67 €/kg sur Musculation.fr #4 – Iso Whey Zero de Biotech USA Note générale : 4.5 / 5 | Prix : à partir de 32.56 €/kg sur Musculation.fr | Présentation La whey protéine Iso Whey Zero de Biotech USA ne contient que du pur isolat. Grâce à une microfiltration à échange d’ions, qui permet d’obtenir des protéines non-dénaturées, le produit ne contient ni lactose, ni graisse, ni sucre ajouté. Tous les nutriments sont sélectionnés avec le plus grand soin, et aucun acide gras trans n’est présent dans l’aminogramme. C’est une whey d’une pureté maximale qui est donc avant tout destinée aux athlètes visant des gains de masse maigre. Points forts Isolat de whey pur et forte concentration en protéines. Zéro acide gras trans, zéro sucre et zéro lactose. Contient 22g de protéines et 94 calories par dose de 25g. Contient seulement 0.7g de glucides par dose. Idéal pour la prise de muscles ultra-maigres. Se mélange et se digère bien. Disponible en 12 goûts différents, pas trop sucrés à la consommation. Points faibles Arrière-goût chimique de certains arômes. La composition La Iso Whey Zero est fabriquée à partir de sources de protéines soigneusement sélectionnées pour obtenir de vrais gains musculaires. Avec 86% à 88% de protéines (le goût chocolat ayant la meilleure concentration), une formule enrichie en acides aminés essentiels (notamment en glutamine, pour la construction du muscle) et en BCAA, elle est l’une des whey protéines les plus pures. Elle est d’ailleurs surtout remarquable grâce à l’absence totale d’acide gras trans et de sucre. Le fabricant Depuis plus de 20 ans, Biotech USA fabrique des compléments alimentaires de grande qualité destinés aux athlètes et aux personnes soucieuses de prendre soin de leur santé. Grâce à des produits scientifiquement et biologiquement bien élaborés, la marque s’est glissée depuis quelques temps déjà parmi les leaders mondiaux dans le domaine de la whey protéine. Elle est reconnue dans le milieu sportif pour être d’une grande aide pour sculpter son corps. Conclusion La whey protéine Iso Whey Zero de Biotech USA possède un nom qui lui correspond bien puisqu’avec zéro acide gras trans et zéro sucre, elle est actuellement l’un des produits les plus purs sur le marché. Sans nutriments qui pourraient être stockés par l’organisme sous forme de graisse, elle est idéalement conçue pour les sportifs à la recherche de gains de muscles ultra-maigres. Avec sa teneur élevée en isolat de whey et son bon apport en BCAA, elle convient également à tous les autres athlètes visant le maintien de leur masse musculaire. Prix : à partir de 32.56 €/kg sur Musculation.fr #5 – 100% Whey Gold Standard de Optimum Nutrition – La whey protéine la plus vendue dans le monde Note générale : 4.5 / 5 | Prix : 19.90€ sur Amazon.fr | Présentation La 100% Whey Gold Standard de Optimum Nutrition est l’une des meilleures whey protéines. À la fois simple et très efficace, c’est l’un des suppléments alimentaires les plus appréciés des sportifs, et elle a d’ailleurs déjà gagné de nombreuses récompenses. Avec un goût toujours agréable, elle est le compagnon idéal du sportif en quête de renforcement musculaire. Points forts La whey protéine la plus vendue au monde. A remporté pendant 10 ans de suite le titre de Meilleure Protéine de l’Année et Meilleur Supplément Alimentaire de l’Année par le site Bodybuilding.com. Stimule la croissance des muscles et aide à la récupération. Est fabriquée à partir d’un mélange de 3 whey protéines pour donner des résultats optimaux. Contient 24g de protéines et 5.5g de BCAA par dose de 30g. Contient également 4g de glutamine et d’acide glutamique, 3g de glucides et 120 calories par dose. Est disponible en 21 goûts différents. Aide à réduire la faim. Se dissout et se digère facilement. Points faibles Des goûts inadaptés à certains consommateurs. Se vend vite et n’est pas toujours disponible dans le goût désiré. La composition La 100% Whey Gold Standard de Optimum Nutrition, avec son taux de 80% de protéines, est fabriquée directement à partir de lait et non pas de lactosérum. On retrouve donc dans sa composition de l’isolat de whey, la forme la plus pure des protéines (au taux très faible de gras), de la whey concentrée, premium et filtrée (qui se digère très facilement), mais aussi des peptides, des acides aminés qui aident les muscles à récupérer dès la fin de l’entraînement. Le fabricant Optimum Nutrition est l’une des marques les plus réputées et les plus respectées dans le domaine des suppléments alimentaires. Les chercheurs de l’entreprise ont constamment pour objectif de créer des produits toujours plus innovants, tout en utilisant des ingrédients qui ont prouvé leur efficacité et sans dénaturer les protéines qui sont au cœur de la réalisation. Conclusion La 100% Whey Gold Standard de Optimum Nutrition est probablement l’une des meilleures whey protéines sur le marché. Elle est faite avec des ingrédients de qualité et chaque dose de produit fournit des résultats optimaux, que ce soit au niveau de la performance physique comme du renforcement musculaire. Grâce à un mélange réussi de différentes whey protéines et de différents parfums, elle s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes et est idéale pour booster ses performances. C’est une whey qui a largement mérité sa place de protéine la plus vendue. Prix : Voir le prix sur Amazon.fr #6 – Syntha 6 de BSN Note générale : 4 / 5 | Prix : Voir le prix sur Amazon.fr | Présentation La Syntha 6 de BSN est une whey conçue pour garantir un apport de protéines dans le corps pendant plusieurs heures. Fabriquée à partir de 6 sources de protéines différentes, elle fournit aux muscles un apport régulier d’acides aminés qui réduit leur fatigue et les aide à mieux récupérer. Mais avec son taux plutôt élevé en glucides, elle est surtout une whey protéine qui s’adresse aux sportifs à la recherche de développement musculaire et de prise de masse. Point forts Est fabriquée à partir de 6 protéines de haute qualité différentes. Contient 22g de protéines et 10g d’acides aminés par dose de 47g. Contient également 15g de glucides et 200 calories par dose. Fournit aux muscles un apport régulier en acides aminés. Aide au développement et à la récupération musculaire. Excellente source de fibres. Des goûts très réussis. Aide à réduire à la faim. Points faibles De grosses doses pour compenser le faible taux en protéines. La composition La whey protéine Syntha 6 de BSN (au taux de 47% de protéines) consiste en un mélange de whey concentrée, d’isolat de whey, de caséine, d’isolat de lactosérum, d’albumine d’œuf et de peptides de glutamine. Seules les meilleures qualités de ces différentes sources de protéines ont été utilisées pour créer le produit le plus efficace possible, c’est-à-dire une whey qui possède à la fois des protéines digérées rapidement mais aussi d’autres digérées plus lentement pour apporter au corps et aux muscles un apport constant d’acides aminés. Le fabricant La Syntha 6 est produite par BSN, une entreprise en plein développement qui s’est spécialisée depuis ses débuts dans les suppléments alimentaires, qu’ils soient protéinés, à prendre avant l’entraînement ou qu’ils se destinent à d’autres domaines. La marque est reconnue, depuis quelque temps déjà, comme un gage de qualité et de confiance. Conclusion La Syntha 6 de BSN est une très bonne whey protéine, qui conviendra à tous les sportifs qui ne sont pas en période de sèche. Si son atout principal est sa capacité à apporter aux muscles de l’énergie durant plusieurs heures, elle se distingue aussi par son bon rapport qualité/prix. Que ce soit au niveau de la récupération musculaire comme au niveau du développement des muscles, elle sait se montrer efficace. En plus, même si elle ne propose que quelques goûts différents, ils sont tous bien maitrisés. Elle possède donc tout pour plaire. Prix : Voir le prix sur Amazon.fr #7 – 100% Whey Professional de Scitec Nutrition Note générale : 3.5 / 5 | Prix : Voir le prix sur Amazon.fr | Présentation La 100% Whey Professional de Scitec Nutrition est une whey qui possède une valeur biologique très élevée, ce qui fait d’elle le complément alimentaire parfait pour les sportifs cherchant à développer leur masse musculaire. Peu riche en calories et en gras, c’est une whey idéale à consommer en période de sèche, et elle est d’ailleurs également très efficace pour construire de la masse maigre. Points forts Whey protéine la plus vendue en Europe. Contient 22g de protéines par dose de 30g. Contient également 3.8g de glucides et 117 calories par dose. Riche en acides aminés pour optimiser le développement et aider à la récupération musculaire. Possède l’une des meilleures concentrations en BCAA (25%). Est disponible en 20 goûts différents. Se dissout et se digère très bien. Points faibles Un goût un peu trop sucré pour certains consommateurs. La composition La 100% Whey Professional de Scitec Nutrition contient à la fois de la whey concentrée et de l’isolat de whey et est conçue à partir d’un mélange de protéines de qualité supérieure ultra-filtrées et obtenues à froid (taux atteignant 73% de protéines). Elle contient également de nombreux acides aminés tels que la L-Glutamine, l’arginine, la lysine, la taurine et la tyrosine qui lui permettent d’améliorer les performances sportives tout en favorisant la récupération musculaire. Le fabricant Scitec Nutrition est une marque mondialement reconnue pour la qualité de ses produits mais également pour la qualité des ingrédients qu’elle utilise pour fabriquer ses compléments alimentaires. C’est d’ailleurs dans ce domaine (la nutrition sportive et la musculation) qu’elle est spécialisée et qu’elle propose depuis de nombreuses années déjà de nombreux produits faits aussi bien pour les sportifs exigeants que pour les sportifs performants. Conclusion En plus d’être une whey protéine enrichie en acides aminés qui offre de très bons résultats, la 100% Whey Professional de Scitec Nutrition est également réussie en ce qui concerne le goût. Avec plus de 20 saveurs différentes, qui sont pour la plupart vraiment agréables, c’est une whey qui se consomme sans mal. Avec une formule complète qui permet la prise de masse pendant les entraînements et une bonne récupération après, c’est une whey protéine à laquelle on peut facilement accorder sa confiance. Prix : Voir le prix sur Amazon.fr #8 – Nitro-Tech de MuscleTech Note générale : 3.5 / 5 | Prix : Voir le prix sur Amazon.fr | Présentation La whey protéine Nitro-Tech de Muscletech a été scientifiquement élaborée pour tous les athlètes qui veulent gagner en force, en muscles et en performances. Grâce à un mélange de protéines, de créatine et d’acides aminés, les gains se font plus rapidement et la régénération musculaire est facilitée après n’importe quel entraînement. Plus efficace que d’autres whey, elle permet de prendre jusqu’à 3.8kg de masse musculaire en l’espace de 6 semaines d’entraînement intensif. Points forts Offre 25% de protéines en plus qu’une whey classique. Contient 30g de protéines et 3g de créatine par dose de 37g. Contient également 1g de glucides, 1.5g de lipides, 4g d’acides aminés et 140 calories par dose. Enrichie en BCAA (glycine, alanine et taurine). MicroDiffuse Technology et Nitrogen Retention Technology pour une construction musculaire plus rapide. Facile à digérer grâce à l’ajout d’enzymes digestives. Excellente miscibilité et goût appréciable. Points faibles Un taux de 81% de protéines qui reste un peu juste pour de l’isolat. Un taux de lipides un peu haut. La composition La Nitro-Tech de Muscletech, dont le taux atteint 81% de protéines, est issue d’un mélange d’isolats de whey, de whey concentrée et de protéines de lactosérum hydrolysées, dont toutes les particules ont été filtrées à l’aide d’un système à la technologie en plusieurs phases. Le résultat final présente donc moins de graisses, moins de lactose et moins d’impuretés que certaines autres whey protéines de moins bonne qualité. Le fabricant Muscletech est aujourd’hui une des marques les plus connues dans le milieu de la musculation puisqu’elle sponsorise de nombreux athlètes. Pour la Performance Series dont cette Nitro-Tech fait partie, elle s’est associée à des chercheurs en université pour créer la « Nitrogen Retention Technology », une technologie qui permet, grâce à une rétention d’azote, de donner plus rapidement plus de muscles qu’avec une whey classique. Conclusion Un goût maitrisé et agréable, une dose en protéines tout à fait correct, juste ce qu’il faut de créatine, et un ajout plutôt bienvenu d’acides aminés… la Nitro-Tech de Muscletech est une whey vraiment bien conçue. Bien qu’un peu chère alors qu’elle n’est pas composée uniquement d’isolats, elle sait rapidement prouver son efficacité, que ce soit dans la prise de masse musculaire ou dans la régénération cellulaire après l’entraînement. Une whey protéine à la formule finement étudiée qui permettra même aux athlètes déjà bien entraînés d’obtenir de sérieux gains de muscles. Prix : Voir le prix sur Amazon.fr #9 – Iso 100 Hydrolyzed de Dymatize Note générale : 3.5 / 5 | Prix : Voir le prix sur Amazon.fr | Présentation La Iso 100 Hydrolyzed de Dymatize est l’une des whey protéines les plus pures du marché. Puisqu’elle est entièrement conçue à partir d’isolat de whey hydrolysée et qu’elle ne contient ni glucides ni sucre, elle est idéale pour prendre de la masse musculaire sèche et elle est également le compagnon parfait lors de régimes hyper-protéinés ou hypoglucidiques. De plus, comme elle ne possède pas non plus de lactose, elle est très rapidement assimilée par le corps tout en restant l’une des whey les plus digestives. Points forts 100% pur isolat de whey, issue d’hydrolysat de whey. Haute teneur en protéines, pour la prise de volume musculaire sec. Contient 25g de protéines et 5.5g de BCAA par dose de 30g. Ne contient pas de glucides ni de sucre. Ne contient pas de lactose ni de lipides. Réparation des fibres musculaires rapide après l’entraînement. Très facile à digérer. Bonne miscibilité et arômes agréables. Points faibles Un peu chère, surtout quand elle est proposée dans un pot de plus de 2kg. La composition La totalité de la Iso 100 Hydrolyzed de Dymatize est obtenue à partir d’isolat de whey hydrolysé, ce qui garantit à la fois une très grande qualité et une pureté des protéines (le taux de concentration peut atteindre les 90% de protéines). Grâce à une filtration efficace, le produit final ne contient également ni glucide ni lactose, ce qui lui permet de se concentrer sur l’essentiel et ne fournir au corps et aux muscles que ce qu’ils demandent. Le fabricant Dymatize est une marque appréciée des athlètes qui lui font confiance depuis plus de 20 ans. Disposant de ces propres usines, elle fabrique des produits en contrôlant leur qualité du début à la fin et en ne choisissant que les meilleurs ingrédients. Elle forme d’ailleurs ses propres chercheurs pour qu’ils soient tous qualifiés dans le développement de suppléments alimentaires destinés aux sportifs. Conclusion Avec son hyper-concentration en protéines, la Iso 100 Hydrolyzed de Dymatize est faite pour plaire même aux sportifs les plus exigeants. D’excellente qualité, elle permet de prendre rapidement de la masse sèche, et son assimilation ultra-rapide apporte tout ce qu’il faut d’acides aminés aux muscles pour les réparer après un entraînement intensif. L’absence totale de lactose, en plus de faciliter sa digestion, la destine enfin à pouvoir être utilisée par tous. Une whey protéine réussie et efficace, qui se décline en outre en plusieurs goûts subtils. Prix : Voir le prix sur Amazon.fr et vous les gros , qu'elle whey ? actuellement pour moi chez myport
  3. Prohormones

    salut a tous nouvelle banniere comprenant des prohormones, sarms, booster et produit seche, livraison depuis l'ue vraiment un super site et de tres bon produit petit booster avec du dmaa dedans, j'ai un amis qui veut deja en commander leur produit seche avec eca sarms, prohormones, pct .. vraiment complet https://prohormones.eu/ le site comprend plein d'article intéressant sur la nutrition, la compétition et autre et certain article nous pousse finalement a essayer les prohormones je devrais recevoir quelque exemples de stack prohormones que je posterais ici, mais en regardant leur site, on apprend vite et tout est facile a regarder si vous avez des question n'hésitez pas
  4. D’abord comment la créatine nous aide-telle à bâtir du muscle ? 1. Avec plus de force et plus d’endurance durant les entraînements on est plus performant dans la qualité de nos entraînements 2. Avec une meilleure récuperation, on est meilleur à chaque training 3. La créatine permet aux cellules de retenir plus d’eau donnant ainsi l’apparence d’avoir des muscles plus gros et cela créé de la confiance et la confiance est toujours bonne à prendre à chaque entrainement 4. La créatine a des propriétés anti-cataboliques Quelle type de créatine prendre alors ? 1. La créatine monohydrate C’est la forme la plus commune, la moins chère et celle qui fait l’objet de la majorité des études disponibles 2. La créatine citrate Censée etre plus soluble que la mono, mais pas d’etudes pour montrer son efficacité supérieure 3. La créatine ethyl ester Elle doit convertir la créatine dans une forme mieux absorbable par l’organisme, mais rien n’a jamais été prouvé scientifiquement 4. La créatine liquide Moins efficace que la mono, c’est en fait de la créatine monohydrate laissée dans du liquide mais le problème c’est que restée trempée longtemps elle se transforme en créatinine, de la créatine inactive 5. La créatine micronisée C’est de la créatine qui a subi un processus pour rendre ses particules encore plus fines, c’est de la monohydrate qui se dissout encore mieux dans l’eau mais pas d’effets supérieurs 6. La créatine nitrate C’est une forme de créatine associée à un groupe de nitrates, les nitrates ont des propriétés ergogéniques cad qui « augmentent les perfs », mais rien n’a été prouvé à ce jour 7. La créatine Magnesium chélate On suit le même principe que précédemment, on associe de la créatine à un autre composant afin d’en booster l’éfficacité mais cela reste du marketing 8. La créatine tampon (buffered) Décrite comme la meilleure créatine à cause de son niveau de Ph favorisant une grande absorption – rien n’a été prouvé encore une fois 9. La créatine hydrochloride Acide chlorhydrique et créatine, je vous laisse vous faire votre opinion… 10. La créatine Malate Acide malique et créatine, l’acide malique seul a fait l’objet d’une étude prouvant l’augmentation des perfs, associé à de la créatine il n’ y a rien 11. La créatine Pyruvate Créatine et acide pyruvique…encore un autre A retenir Bref vous aurez compris, tout est fait pour nous vendre de nouveaux produits soit disant plus performants que les précédents Mon conseil : rester sur de la monohydrate Créapure c’est la meilleure et très efficace
  5. DHEA ( déhydroépiandrostérone ou prastérone ) (pour personne d'un certains âge) Avertissement. Au Canada, la DHEA est considérée comme une substance anabolisante. Son importation et sa vente sont donc interdites, sauf exception. Voyez la section Historique pour en savoir plus sur le statut de cette molécule controversée au Canada et dans divers pays. Posologie de la DHEA Lupus Le dosage utilisé au cours des études cliniques est de 200 mg par jour. Note. Le lupus relève d’un diagnostic et d’un suivi médical. Dépression Les données actuelles ne permettent pas de suggérer un dosage efficace en cas de dépression. Au cours des études cliniques, le dosage a varié de 90 mg à 500 mg par jour. Attention. Les effets à long terme d'une supplémentation en DHEA supérieure à 50 mg par jour sont inconnus et pourraient causer des effets indésirables (voir Précautions). Description de la DHEA La déhydroépiandrostérone (DHEA) est une hormone stéroïdienne anabolisante que les glandes surrénales des humains et de quelques primates supérieurs produisent naturellement à partir du cholestérol. Dans l'organisme, on la retrouve sous la forme de sulfate de DHEA (S-DHEA), plus particulièrement dans le cerveau, les surrénales, les ovaires, les testicules, les tissus adipeux, la peau et le sang. Elle peut servir à l'organisme de matériau de départ pour la production d'autres hormones, telles que l'oestrogène ou la testostérone. Sa fonction spécifique, outre le fait de participer à la production d'autres hormones, n'est pas encore bien comprise. La DHEA est produite en grande quantité par l'organisme juste avant la puberté. Sa production atteint un sommet dans la vingtaine, puis les taux corporels diminuent progressivement. À 60 ans, le corps produit à peine 15 % à 20 % de la DHEA qu'il produisait à 20 ans. Selon certains chercheurs, cette baisse contribuerait à déclencher certaines maladies, ce qui a valu à cette substance d'être qualifiée d'« hormone de jeunesse ». Il n'existe pas de source alimentaire de DHEA. La croyance qui veut que la diosgénine (qu'on retrouve surtout dans l'igname sauvage, mais également dans d’autres plantes, notamment le soya, le trèfle rouge et le persil) soit un précurseur de la DHEA n'est pas fondée (voir la section Sur les tablettes). Donc, la consommation de ces plantes n’augmente pas la production de DHEA. Les suppléments de DHEA qu'on trouve aux États-Unis sont le résultat d'une hémisynthèse chimique réalisée en laboratoire à partir de phytoestrogènes provenant de l'igname sauvage ou du soya. Carence en DHEA Les personnes souffrant d'insuffisance surrénalienne ou qui ont subi l'ablation des surrénales ne produisent pas de DHEA puisque ces glandes en sont la source presque exclusive. À noter également : les glucocorticoïdes de synthèse (cortisone) peuvent empêcher la production naturelle de DHEA par les surrénales. À partir de 30 ans, l'organisme se met à produire progressivement moins de DHEA. Actuellement, on ne peut dire s'il est possible, ou même souhaitable, de contrer ce phénomène naturel de manière sécuritaire. Historique de la DHEA Isolée en 1931, la DHEA commence à éveiller l'intérêt du public au cours des années 1980. Elle entre alors dans la composition de produits amaigrissants offerts en vente libre aux États-Unis. Vers la fin de cette décennie, la Food and Drug Administration (FDA) restreint son usage aux seuls médicaments d'ordonnance. Les experts qui croient aux vertus thérapeutiques de cette hormone pensent alors qu'il faut la considérer comme une substance expérimentale et qu'elle ne devrait pas être offerte en vente libre. Toutefois, en 1994, la FDA autorise de nouveau la vente libre de la DHEA, qui est désormais commercialisée comme supplément alimentaire. Au Canada, cependant, sa vente est interdite, sauf sur ordonnance, en préparation magistrale délivrée par un pharmacien spécialisé. Dans la majorité des pays d'Europe, la DHEA a un statut de médicament sans avoir fait l'objet d'une autorisation officielle de mise en marché, une procédure coûteuse qu'aucune compagnie pharmaceutique n'a entamée. En effet, comme il s'agit d'une hormone naturelle, elle n'est pas brevetable et ne présente donc guère d'intérêt pour les investisseurs. Par ailleurs, la consommation de DHEA par les athlètes est interdite par le Code mondial antidopage. Cependant, dans les dernières années, quelques athlètes d’élite ont fait les manchettes après des tests positifs (cyclisme, rugby, soccer, tennis et athlétisme). Recherches sur la DHEA Le taux de DHEA dans l'organisme, en plus de diminuer tout au long de la vie, peut aussi varier beaucoup d'un individu à l'autre, de même que suivant le sexe des sujets. Ainsi, dans certaines études, la DHEA a eu un effet plus marqué sur les femmes que sur les hommes. La supplémentation en DHEA semble efficace dans certaines situations particulières seulement. C’est notamment le cas quand les sujets présentent des taux très bas de cette hormone, causés, par exemple, par une insuffisance surrénalienne ou un traitement prolongé aux corticostéroïdes. Dans les autres cas, malgré de nombreuses études, la DHEA n’a généralement pas fait ses preuves. Lupus érythémateux. Au cours de 7 essais à double insu avec placebo (842 femmes en tout) d’une durée de 6 mois à 12 mois, la prise de 200 mg de DHEA par jour a entraîné une modeste amélioration de la qualité de vie des participantes1. En revanche, l’effet positif de la DHEA sur la fréquence des crises et la progression du lupus reste incertain1,2. Notez qu’au cours d’un essai récent, une dose de 200 mg par jour durant 1 an n’a pas été plus efficace qu’un placebo pour réduire la fatigue et améliorer le bien-être physique et mental de femmes dont le lupus était en rémission3. Par ailleurs, cette maladie est généralement traitée par des corticostéroïdes, lesquels provoquent une diminution de la densité osseuse. Des essais cliniques préliminaires et des observations de cas ont été publiés à ce sujet. Les résultats indiquent qu'une dose de 200 mg de DHEA ou de prastérone (la forme synthétique de DHEA) par jour durant 7 à 12 mois permettrait de diminuer le dosage de corticostéroïdes, ce qui pourrait atténuer les risques d'ostéoporose attribuables à leur emploi2,5-8. Des chercheurs ont vérifié l’efficacité de la DHEA auprès de femmes atteintes du syndrome de Gougerot-Sjögren, une autre maladie auto-immune. La DHEA, à raison de 50 mg par jour, n’a pas réduit la fatigue des participantes par rapport à un placebo9. Dépression. Au cours d’une étude épidémiologique portant sur environ 700 femmes ménopausées, on a observé une corrélation entre la dépression et un faible taux de DHEA dans l'organisme10. Des chercheurs polonais ont également constaté une association entre de faibles taux de DHEA et une dépression grave chez des hommes souffrant de maladies du coeur11. De plus, un essai sur 34 patients indique qu’il existe un lien entre une élévation des taux de DHEA dans l’organisme et une atténuation des symptômes dépressifs12. En ce qui concerne la supplémentation, quelques essais préliminaires indiquent que la prise de 90 mg à 500 mg par jour de DHEA peut diminuer les symptômes dépressifs des patients souffrant de dépression mineure et majeure13-15, de schizophrénie16 et de sida17. Au cours d’un essai de plus grande envergure (145 sujets), on a obtenu de bons résultats, à raison de 100 mg à 400 mg de DHEA par jour, auprès de personnes sidéennes souffrant de dépression18. Ostéoporose. Les essais menés jusqu’en 2006 ont donné des résultats mitigés19-26. Deux études plus récentes et de plus longue durée (1 an et 2 ans) indiquent que 50 mg de DHEA par jour peut augmenter la densité osseuse de la colonne vertébrale lombaire chez les femmes, mais pas chez les hommes27,28. L’effet est plus marqué lorsque les participantes prennent aussi de la vitamine D et du calcium28. La durée du traitement semble importante, car, au cours d’un essai récent d’une durée de 6 mois seulement, la DHEA n’a pas eu d’effet sur la densité osseuse de femmes âgées et frêles29. Insuffisance surrénalienne. Chez les personnes souffrant de cette maladie, le corps ne produit pas de DHEA. La supplémentation semblerait donc un traitement logique, mais les résultats cliniques sont contradictoires. Selon les résultats d’une synthèse systématique portant sur 10 essais avec placebo, la prise de DHEA aurait des effets très modestes. Elle a un léger effet favorable sur la dépression, mais pas sur la vie sexuelle et l’anxiété des personnes atteintes30. Les auteures d’une autre synthèse, qui se sont penchées sur les effets de la DHEA sur le bien-être et la vie sexuelle des femmes ont un avis différent. Elles ont conclu que les femmes atteintes d’insuffisance surrénalienne étaient les plus susceptibles de répondre favorablement, sur le plan du bien-être et de la sexualité, à un traitement à base de DHEA31. Vieillissement. Une étude a fait grimper en flèche les ventes de DHEA. Elle était dirigée par le Dr Étienne-Émile Baulieu et a été publiée en 200022. Ses résultats encourageants et ceux de quelques autres essais ont soulevé une vague d’espoir en faisant miroiter une mythique fontaine de Jouvence. Cependant, dans l’ensemble, les effets se sont avérés, en réalité, plutôt modestes ou négligeables au chapitre de la mémoire, du risque cardiovasculaire, de l’humeur et du bien-être chez les personnes âgées32-37. Ménopause. Les auteures d’une synthèse publiée en 2010 soulignent que la DHEA n’a pas fait ses preuves pour soulager les symptômes de la ménopause. D’une part, plusieurs essais ont été de courte durée ou ne comptaient pas beaucoup de patientes, ce qui expliquerait leurs résultats contradictoires. D’autre part, les études les plus récentes n’ont pas été concluantes. Seule la DHEA appliquée par voie vaginale pourrait soulager les femmes souffrant d’atrophie vaginale45. Protection cardiovasculaire. Selon une synthèse publiée en 2004, les données ne permettent pas de conclure que la DHEA réduit ou accroît le risque de maladie cardiovasculaire38. D’une part, il n’y a pas de lien clair entre un faible taux de DHEA dans l’organisme et le risque de maladie cardiovasculaire. D’autre part, la prise de DHEA a donné des résultats contradictoires au cours des essais sur le taux de cholestérol : soit le traitement n’a pas eu d’effet, soit la baisse a été modeste. De plus, les essais cliniques publiés depuis n’ont pas été concluants40-44. Ainsi, la DHEA (75mg/jour pendant 2 ans) ne modifie pas les taux de « bon » et « mauvais » cholestérol (respectivement appelés HDL et LDL) chez les hommes âgés ayant de faibles taux de DHEA, et semble même abaisser les taux de bon cholestérol chez les femmes âgées42. Obésité et gras abdominal. Plusieurs études d’observation ont établi un lien entre un taux élevé de DHEA dans l’organisme et une obésité moindre, notamment à l’abdomen. On a donc vérifié l’effet d’une supplémentation en DHEA sur le taux et la distribution du gras corporel. Selon l’auteur d’une synthèse publiée en 2004, sur les 14 études cliniques publiées à ce sujet, seulement 4 ont donné des résultats concluants38. Les résultats des essais publiés depuis ont été mitigés26,28,,39,40. Performances physiques. Selon les auteurs d’une synthèse publiée en 2010, l’efficacité de la DHEA pour améliorer les performances physiques relève plus du mythe que de la réalité. Les études à court terme effectuées sur des athlètes masculins prenant de hautes doses ont donné des résultats non concluants. Les essais à plus long terme menés sur des personnes âgées prenant 50 mg par jour ont entraîné, au mieux, de négligeables améliorations46. Fonction sexuelle. Selon 2 synthèses publiées en 2006 et en 2007, l’utilisation de la DHEA pour améliorer la fonction sexuelle chez les femmes en bonne santé demeure, pour l’instant, peu convaincante47, 48. Un essai publié depuis n’a pas non plus été concluant49. Chez les hommes souffrant ou non de dysfonction sexuelle, les données sur la DHEA ne sont pas convaincantes non plus, les essais ayant donné des résultats contradictoires50-53. Fonctions cognitives chez les personnes âgées. On a cru, pendant un temps, qu'en administrant de la DHEA aux personnes âgées, on pouvait améliorer leurs fonctions cognitives et leur bien-être psychique. Toutefois, quelques études indiquent que le déclin normal de la production de DHEA par l'organisme vieillissant n'a aucune incidence sur les fonctions cognitives54. De plus, l’ensemble des études cliniques pointe vers l’absence d’effet positif d’une supplémentation enDHEA55,56. Par ailleurs, les résultats d’un essai clinique publié en 2003 et portant sur le potentiel de la DHEA dans le traitement de la maladie d’Alzheimer indiquent que l’hormone a été sans effet à cet égard57. Précautions Attention Les effets à long terme d'une supplémentation en DHEA supérieure à 50 mg par jour sont inconnus, car les études cliniques sur des doses supérieures ont duré 1 an ou moins. À la lumière des connaissances actuelles, il serait préférable de n'entreprendre un traitement que sur les conseils d'un médecin qui devrait vérifier régulièrement les taux sanguins de cholestérol et de stéroïdes, la tolérance au glucose, et la possible apparition de cellules cancéreuses. On a comparé le taux sanguin de DHEA de femmes atteintes de cancer du sein et de femmes non atteintes : Les résultats indiquent qu’un taux élevé est associé à un risque de cancer du sein accru, tant chez les femmes préménopausées que chez celles qui sont en post-ménopause58-60. Contre-indications Grossesse ou allaitement. Puisqu'il s'agit d'une hormone qui peut se transformer en oestrogène ou en testostérone, les personnes à risque de cancer hormonodépendant (cancer du sein, de l’utérus, des ovaires, de la prostate) devraient s'abstenir. Cependant, plusieurs essais in vitro et sur des animaux pointent, au contraire, vers de possibles propriétés anticancéreuses de la DHEA61-65. Insuffisance hépatique ou rénale. Effets indésirables Généralement bénins à des doses quotidiennes de 50 mg ou moins. À des doses de 200 mg par jour, la prise de DHEA peut causer de l’acné et l'hirsutisme. Au cours de 2 essais auprès de femmes souffrant de lupus, la prise de DHEA a fait baisser le taux de « bon » cholestérol (HDL) des participantes3,4. Un effet semblable a été constaté au cours d’un essai auprès de femmes âgées ayant pris 50 mg de DHEA durant 2 ans42. La DHEA peut, plus rarement, entraîner un changement de la voix chez les femmes, une chute des cheveux, une résistance à l'insuline, des douleurs abdominales, des troubles hépatiques, de l'hypertension artérielle, de la congestion nasale, de la fatigue, de l’insomnie (hautes doses) et des maux de tête. La DHEA peut accroître les crises de manie et d’irritabilité chez les personnes souffrant de troubles de l’humeur (par exemple de troubles bipolaires). Interactions Avec des plantes ou des suppléments Aucune connue. Avec des médicaments La DHEA peut interagir avec des médicaments qui bloquent les effets de l’oestrogène (tamoxifène, létrozole, fulvestrant, exémestane, anastrozole). La prise d’insuline pourrait diminuer l’efficacité de la DHEA. Les corticostéroïdes (dexaméthasone, hydrocortisone, méthylprednisolone, prednisone) peuvent empêcher ou réduire la production naturelle de DHEA par l’organisme. Source : Passeportsanté.net
  6. Kenneth Leverich, un pro du crossfit, s’est déguisé en vieil homme de 84 ans avant de se rendre à Muscle Beach, la plage du bodybuilding à Venice en Californie. Après avoir subi une transformation longue de 4h, l’homme totalement immergé dans la peau d’un vieillard, va se rendre dans cet endroit à la mode Après sa transformation, le sportif va piéger les autres bodybuilders qui n’en reviendront pas de la force de ce vétéran.
  7. article super intéressant a lire et a donner votre avis ; ) Dopage : effet long terme des stéroïdes sur les muscles ?! Une étude de chercheurs norvégiens sur des rongeurs laisse entendre que les muscles conserveraient très longtemps le bénéfice d’un dopage aux stéroïdes. De quoi expliquer les performances actuelles du sprinteur américain Justin Gatlin, contrôlé positif à la testostérone en 2006 ? DANS LEUR LABORATOIRE de l’institut des sciences de la vie, sur le campus de l’université d’Oslo, le professeur Kristian Gundersen et son équipe ne s’imaginaient pas que leurs travaux s’inviteraient un jour dans le débat sur le dopage. Spécialisés dans la recherche sur les mécanismes musculaires, ils ont publié en octobre 2013 une étude qu’il est pourtant difficile de ne pas associer aujourd’hui à Justin Gatlin. Le cas du sprinteur américain, jugé « très intéressant » par le professeur Gundersen, réunit un grand nombre de critères de son étude réalisée sur des souris : Gatlin a un passé reconnu de dopage à la testostérone (stéroïde anabolisant), a purgé une suspension de quatre ans (2006-2010), et vient de battre, à trente-trois ans, son record personnel sur 100 m (9 »74 le 15 mai dernier à Doha).« Si Gatlin peut courir plus vite qu’en 2006 et qu’il n’est pas dopé aujourd’hui, alors c’est vraiment dur de penser que son dopage de 2006 ne continue pas de produire des effets aujourd’hui », résume le chercheur norvégien, Jo Bruusgaard, en se basant sur ses expériences sur les souris. 1. SOURIS SAINES CONTRE SOURIS GONFLÉES AUX STéROÏDES Les fibres musculaires contiennent de multiples noyaux cellulaires. En période de musculation, par l’entraînement ou par le recours à des stéroïdes, le nombre de ces noyaux augmente, ce qui contribue à renforcer la masse musculaire d’un individu. Elle diminue ensuite progressivement quand l’entraînement ou la cure cesse, jusqu’à retrouver un niveau normal. Les chercheurs norvégiens ont voulu étudier le processus d’élimination des noyaux apparus pendant la période de musculation. Ils ont injecté à un groupe de souris des stéroïdes pendant deux semaines (période dite de musculation). «Nous avons utilisé les stéroïdes seulement comme un moyen d’obtenir un vrai cycle de musculation chez ces souris. Nous n’avions aucune ambition en matière de recherche sur le dopage », explique Jo Bruusgaard, qui fait partie de l’équipe du professeur Gundersen. Les Norvégiens ont ensuite arrêté le traitement et tout entraînement pendant trois mois, un délai très long pour une souris, dont la durée de vie est de deux ans. Ils ont ensuite soumis à un réentraînement, sans stéroïdes, le groupe de souris qui en avait reçus, ainsi qu’un autre groupe de souris saines. 2. LA MASSE MUSCULAIRE DES RONGEURS DOPÉS A AUGMENTÉ DE 36 % Pendant les six premiers jours de réentraînement, les rongeurs qui avaient bénéficié de la cure de stéroïdes trois mois auparavant ont augmenté leur masse musculaire de 36 %, contre 6% pour les rongeurs sains. Cette différence remarquable s’explique par le fait que les noyaux cellulaires créés lors de la première période de musculation n’ont en fait pas disparu, comme Jo Bruusgaard le pensait initialement : «Nous avons découvert que les noyaux cellulaires restent dans la fibre musculaire même lorsque ­celle-ci redevient toute fine, y compris ceux qui sont apparus grâce à l’entraînement ou à la prise de stéroïdes. Nous avons passé six mois à vérifier cela en répétant l’opération, car on pensait qu’il y avait une erreur. » Pendant les deux semaines suivantes de réentraînement, les deux groupes de souris augmentent leur masse musculaire dans la même proportion. L’équipe de chercheurs ignore si, en termes de masse musculaire, le groupe de souris non dopées finit par rattraper à plus long terme celles qui ont bénéficié de stéroïdes. 3. LES NOYAUX CELLULAIRES, ACQUIS GRÂCE AU DOPAGE, NE DISPARAISSENT JAMAIS Les chercheurs norvégiens ont ainsi montré que des souris dopées aux stéroïdes sur une période relativement courte bénéficient encore de cette prise hormonale même après une longue pause, parce que les noyaux cellulaires ainsi créés ne disparaissent pas et qu’ils peuvent donc servir de nouveau lors d’une reprise de l’entraînement. Si ce résultat est transposable à l’homme, ce qui reste à démontrer, et qu’on estime que trois mois dans la vie d’une souris correspondent environ à une décennie dans la vie d’un homme (un huitième de l’espérance de vie), cela signifie qu’un athlète dopé aux stéroïdes, même sur une courte période, pourrait encore en tirer un bénéfice de nombreuses années plus tard, peut-être plusieurs décennies, potentiellement à vie. Soit une durée bien plus importante que celle d’une suspension pour dopage, plafonnée à quatre ans. Si elle était vérifiée chez l’homme, cette hypothèse remettrait en cause toute la problématique de détection du dopage aux anabolisants : comment savoir si un athlète âgé de vingt-cinq ou trente ans ne tire pas les bénéfices d’un recours aux stéroïdes lorsqu’il avait dix-sept ans, un âge où il n’aura subi aucun contrôle antidopage ? « Il faudrait peut-être alors déterminer un plafond, un taux de noyaux cellulaires à ne pas dépasser, et pratiquer des biopsies sur tous les athlètes, s’avance le professeur Gundersen. Avec toujours le problème que certaines personnes peuvent avoir un taux naturellement plus élevé que les autres… » 4. LES RECHERCHES SUR LES SOURIS SONT-ELLES TRANSPOSABLES CHEZ L’HOMME ? Le docteur français Olivier Rabin, directeur du département scientifique de l’Agence mondiale antidopage (AMA), se montre très prudent sur l’étude norvégienne : « Il faut raison garder. On sait faire plein de manipulations pharmacologiques ou génétiques sur les souris qui ne fonctionnent pas sur l’homme. Pour le moment, on ne sait pas si le phénomène décrit est transposable à l’homme. L’AMA travaille actuellement sur cette hypothèse avec une autre équipe scandinave. Cela a déjà été compliqué de faire passer les suspensions pour dopage de deux à quatre ans. Pour aller au-delà, il faudra des bases scienti­fiques solides, suffisamment d’avis d’experts pour passer d’une hypothèse à une certitude. On n’en est pas là. Les performances de Gatlin m’interpellent, mais l’état de la science aujourd’hui ne permet pas de faire un lien entre prise de substances dans le passé et performances actuelles. » L’équipe du professeur Gundersen travaille, elle aussi, à vérifier sur des ­hommes que le nombre de noyaux cellulaires ne diminue pas quand la fibre musculaire se réduit. Le Norvégien n’a toutefois « aucune raison de penser que le résultat puisse être différent, car il s’agit ici de mécanismes fondamentaux qui sont très semblables entre les hommes et les animaux. Cela reste à vérifier, mais une conclusion similaire chez l’homme est probable ». Le chercheur norvégien soulève surtout une question essentielle, plus politique : « Doit-on attendre d’être certains que ce phénomène vaut aussi pour l’être humain avant de décider d’allonger les périodes de suspension, ou doit-on prendre ces décisions avant d’en être sûr, par précaution ? » Olivier Rabin lui répond en indiquant que « le principe de précaution est assez ancré dans la culture française, beaucoup moins dans d’autres pays, et l’AMA travaille sur une échelle mondiale ». En attendant, Justin Gatlin court toujours. GRÉGORY TERVEL La phrase « Je pense depuis longtemps que les produits dopants ont un effet à long terme » Sebastian COE, candidat à la présidence de l’IAAF. « Depuis vingt ans, tous les experts en biochimie et physiologie que je rencontre disent que c’est certainement le cas. L’effet n’est pas éphémère et on le voit depuis longtemps dans les performances des athlètes. Pour différentes raisons, notamment légales, la suspension à vie ne peut être soutenue. Mais je pense que les sanctions doivent prendre en considération les effets durables que le dopage peut avoir sur une carrière, même quand un athlète est “propre”. » source : http://sos-addictions.org/actualite-des-addictions/dopage-effet-long-terme-des-steroides-sur-les-muscles
  8. petite video sympa mais vraiment impressionnant, qu'elle masse
  9. reportage sympa sur la musculation et aas j'ai pas encore regarder en entier, mais vous trouverez surement des tetes que vous connaissez bon visionnage a tous
  10. Bien réaliser le Jefferson Deadlift une alternative au SDT traditionnel ? Ce super exercice est parfait pour travailler les jambes, toute la ceinture abdominale et les lombaires Il existe depuis un moment au moins depuis les années 50 ce n’est donc pas nouveau du tout Si vous n’en avez jamais entendu parler ou si vous cherchez un moyen différent pour améliorer votre soulevé de terre classique, essayez-donc le Jefferson Deadlift Cet exercice est idéal pour les personnes qui ont du mal avec le SDT (Soulevé de terre) traditionnel ou qui ont des difficultés à maintenir une bonne position du dos lors de certains exercices Le Jefferson Deadlift vous permet de vous mettre dans une position vraiment pratique pour soulever la barre et ça en devient presque un mouvement naturel La Technique D’abord une petite explication textuelle ensuite vous verrez le vidéo de démo en fin d’article 1. Placez-vous au-dessus la barre en position où votre corps fait un angle de 45° par rapport à la barre (vos pieds peuvent former un angle de 90°) 2. Descendez comme en squat jusqu’à ce que vos mains attrapent la barre 3. Ajuster vos pieds à partir de cette position de façon à vous sentir le plus fort (trouvez votre position confortable là où vous avez le plus d’appui) 4. Les mains bien « gripées » sur la barre, poitrine relevée, relevez vous Ce qu’il y a de bien avec le Jefferson Deadlift c’est qu’il n’y a pas « une » forme ou une « technique parfaite » – ce qui compte c’est de trouver la bonne position du corps des mains des pieds qui vous permet d’exercer le maximum de force pour lever le maximum de poids Sur cette photo on voit comment la personne a corrigé sa position de façon à fermer l’angle et obtenir un alignement le plus droit possible c’est là qu’elle peut exercer le maximum de force Les points clés à surveiller pour un Jefferson Deadlift impeccable Tout le truc c’est de trouver le bon alignement - Est-ce que vos talons sont bien plantés au sol durant tout le mouvement ils ne doivent pas bouger auquel cas faites un ajustement des pieds - Pouvez-vous baisser au maximum vos hanches en ajustant la position de vos pieds (plus c’est bas mieux c’est) - Vous ne devez pas résister à la rotation en remontant, si oui et si vous le sentez changez votre position de départ de façon à ne plus ressentir cette résistance - La barre ne doit pas taper contre l’une de vos jambes mais remonter juste entre les 2 - Utilisez un grip mixte une main en pronation l’autre en supination ca aide Certains sont très forts en Jefferson Deadlift… 4 raisons pour intégrer le Jefferson Deadlift dans votre programme Vous voulez travailler toute la ceinture abdominale et vos obliques d’une nouvelle façon plus efficace Vous avez du mal à exécuter le SDT classique, votre dos n’est jamais en bonne position Vous voulez travailler votre dos efficacement le renforcer tout en limitant les risques de blessures Vous voulez travailler toute la ceinture abdominale et vos obliques d’une nouvelle façon plus efficace Vous voulez booster vos quads, le Jeff Deadlift est excellent pour le travail des quadriceps (Kai Greene l’utilise et estime que c’est un très bon exo pour les jambes (je me fie à son avis… ) : ) Démonstration Vidéo
  11. salut les gros, voici un lien pour suivre le concours 2015 18 et 19 septembre http://www.flexonline.com/ifbb/2015-olympia-live-webcast bon visionnage a tous
  12. Certains la connaissent déjà cette vidéo mais c’est pour moi une des meilleures en termes de motivation et de développement personnel…. N’hésitez pas à la regarder de temps en temps ça booste toujours le moral ! Les six règles d'or d'Arnold Schwarzenegger (sous-titres FR) PS : désole je mets le lien, je ne suis pas arrivé a mettre directement la vidéos sur le fofo :/
  13. Méthode de Test Maison pour l’Identification des Faux Comprimés de Stéroïdes Anabolisants En fait, il y a une manière simple de le faire. Cela ne dira pas si le véritable stéroïde est présent, et dans certains cas, cela indiquera qu’il y a une substance présente, cette substance n’étant pas un stéroïde. Mais dans plusieurs cas de faux, cela prouvera qu’il n’y a pas de quantité significative d’aucun stéroïde. Premièrement, écrasez les comprimés le plus complètement possible. Au minimum, le nombre de comprimés devrait fournir au moins 20mg de stéroïdes, mais 50 ou 100 mg est mieux si vous pouvez vous permettre la perte. Ajoutez ensuite quelques onces d’acétone, et mélanger soigneusement. Recouvrez et laissez reposer quelque temps, environ 1 heure par exemple. Répétez. Versez l’acétone à travers un filtre à café ou à travers un meilleur appareil de filtration, et faites évaporer l’acétone filtrée. Si rien n’apparait du tout, c’est que les comprimés ne contenaient pas de stéroïde du tout. Ou bien, la quantité de matériel recouvert est manifestement plus faible qu’elle ne devrait, et donc les comprimés sont au mieux sous-dosés. Si vous souhaitez déterminer le dosage, utilisez assez de comprimés pour permettre un pesage raisonnablement précis, et répétez la procédure jusqu’à épuisement. En d’autres mots, prenez la poudre du papier filtre et ré-extrayez avec de l’acétone, en répétant la procédure d’écrasement. Lavez aussi le papier filtre dans l’acétone. Après le séchage, combinez tout ce qui est recouvert par tout le produit qui était initialement recouvert. Répétez jusqu’à ce qu’aucune quantité significative ne reste recouverte. Si c’est dosé correctement, la quantité recouverte devrait être essentiellement le même que la dose sur l’étiquette multipliée par le nombre de comprimés. Encore, la procédure ne vous dira pas si le matériel couvert est le bon stéroïde, ni même que ce soit un stéroïde. Mais les quelques fois où j’ai acheté des faux produits, à chaque fois, rien n’a été recouvert. Méthode de Test Maison pour l’Identification des Faux Comprimés de Stéroïdes Anabolisants source : https://fr.thinksteroids.com/articles/steroides-anabolisants-faux-identification-comprimes-methode-test-maison/
  14. La congestion en Musculation C'est Quoi? A la fin de la série, le muscle est gonflé par le sang, il est plus volumineux car congestionné. C'est une sensation bizarre et agréable à la fois, d'être plein, un peu comme quand on a le ventre plein pour comparer. Le muscle n'est pas plus fort et on a pas construit du muscle, il est juste gonflé. Cela dure quelque minutes après les séries puis ça s'estompe petit à petit. En fait la congestion celle moins spectaculaire qu'à l'entraînement se poursuit même pendant plusieurs jours après l'entraînement, le muscle semble plus plein et gonflé que d'habitude comme tuméfié. Il existe des méthodes appelée Blitz pour gagner un à deux centimètres de bras par exemple en un jours en s'entraînant plusieurs fois par jours les bras en séries plutôt longues et nombreuses c'est à dire un gros volume d'entraînement et une fréquence très élevée mais des charges légères. Ça n'a pas grand intérêt car ces centimètres disparaissent au bout d'un certain temps et utiliser tout le temps cette méthode pour vos entraînements de musculation mènerais au surentraînement. Mais bon, si ça vous amuse de gagner deux centimètres pour le week-end. Comme je l'ai dit sur le site, réduire les temps de pauses, allonger les séries et utiliser les méthodes d'intensifications comme les séries dégressives ou négatives, permettent d'atteindre la congestion plus rapidement si c'est votre but. Personnellement j'aime bien travailler mes muscles de manière classique c'est à dire avec un entraînement de musculation en séries courtes et peu nombreuses pour gagner de la masse, et à la fin de la séance les choquer en les congestionnant à mort à l'aide d'une ou deux dernières séries en utilisant les méthodes d'intensification sans toutefois en abuser. Je ne fais jamais de blitz, je n'ai pas que ça a faire. Je me suis trop longtemps fié à cette congestion, alors qu'il faut se fier surtout à la progression de ses performances. Plusieurs causes possibles , Si vous n'arrivez pas a gonfler vos muscles et que vous n'avez pas de sensations à l'entraînement, cela peut venir de plusieurs facteurs comme une alimentation inadaptée, carencée en nutriments, une récupération pas optimale ou un entraînement inadapté. Mais cela vient généralement du déroulement de la séance. Je ne comprends pas pourquoi et surtout comment des pratiquants arrivent a faire des séances de deux heures de musculation. En comptant 30 secondes par séries plus une minute et trente secondes ce qui est déjà beaucoup de repos entre chaque série, ça ferais deux minutes par séries, en comptant un bon maximum de 20 séries ce qui est vraiment énorme pour un gros groupe musculaire et 12 séries pour un petit, ça fait dans les 60 minutes la séance type méthode Weider gros volume d'entraînement. Puisque les pratiquants ne quittent pas la salle, ça ne peut être que du temps de repos entre les exercices comme aller discuter avec le gars d'à coté, boire un coup au bar, draguer les minettes du cardio ou glander. Quelles solutions alors ? Le chrono vous aidera a respecter les temps de pause, il est la pour hurler quand le temps d'y retourner est arrivé. Diminuer le temps de pause , permet de maintenir la congestion musculaire, on peut même pousser les temps de pause entre les séries de musculation à trente seconde de repos ce qui est vraiment très court. Augmenter les répétitions en faisant des séries plus longues est aussi efficace pour créer et maintenir la congestion. Les techniques d'intensifications comme les dégressives peuvent être une solution au manque de congestion. exemple : séance des pectoraux en pyramidal avec congestion Commencez par vous échauffer puis, faites vos séries habituelles et ensuite passez en mode congestion avec augmentation des répétitions et diminution du temps de pause. 2*20 répétitions*45Kg: "échauffement" 1*15 répétitions*60Kg: "routine" 1min30s de repos 1*12 répétitions*70Kg: "routine" 1min30s 1*10 répétitions*80Kg: "routine" 1min30s 1*15 répétitions*60Kg: "début " 1min 1*12 répétitions*60Kg: "congestion" 1min 1*15 répétitions*55Kg: "congestion" 30s 1*15 répétitions*50Kg: "congestion" 30s
  15. HALOTESTIN (Fluoxymesterone)

    HALOTESTIN (Fluoxymesterone)
×