Aller au contenu
BrutalGorilla | Anabolisant de qualité pour Athletes confirmés

Musclesfax | Anabolisant de qualité pour Athletes confirmés

Prohormones

Malay Tiger

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'anabolisants'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Sponsors
    • Bannières
  • Avant tout...
    • Présentation (présentation obligatoire pour tout les nouveaux inscrits)
    • Les Règles
  • La Fonte
    • Programme d'entrainement
    • Exercices et Techniques de musculation
    • Photo des Membres
    • Carnet Training
    • Autres
  • Le Poids de Corps
    • Methode Lafay
    • Crossfit
    • Street Workout & TRX
    • Photo des membres
  • Nutrition
    • Questions
    • Prise de Masse
    • Regime / Sèche
    • Études scientifiques et cliniques sur les compléments alimentaires
    • Les Complements
    • Les Recettes
    • Carnet Nutrition
    • Santé
  • Les Stéroïdes Anabolisants
    • Profil des stéroïdes anabolisants
    • Les stéroïdes anabolisants
    • Les Hormones
    • PCT / Relance
    • Les labos
    • Vos Cures
    • Carnet de Cure
    • SARMS
    • Autres
  • Compétition
    • Préparation
    • Bodybuilders Pro / Fitness Models
    • Powerlifters
  • Le Bistrot
    • Discussions Générales
    • Achat / Vente
    • Autres Sports
    • Le Matériel de Musculation
    • Blessures
    • Concours entre Membres
    • Votre Salle / Votre GymClub

4 résultats trouvés

  1. Méthode de Test Maison pour l’Identification des Faux Comprimés de Stéroïdes Anabolisants En fait, il y a une manière simple de le faire. Cela ne dira pas si le véritable stéroïde est présent, et dans certains cas, cela indiquera qu’il y a une substance présente, cette substance n’étant pas un stéroïde. Mais dans plusieurs cas de faux, cela prouvera qu’il n’y a pas de quantité significative d’aucun stéroïde. Premièrement, écrasez les comprimés le plus complètement possible. Au minimum, le nombre de comprimés devrait fournir au moins 20mg de stéroïdes, mais 50 ou 100 mg est mieux si vous pouvez vous permettre la perte. Ajoutez ensuite quelques onces d’acétone, et mélanger soigneusement. Recouvrez et laissez reposer quelque temps, environ 1 heure par exemple. Répétez. Versez l’acétone à travers un filtre à café ou à travers un meilleur appareil de filtration, et faites évaporer l’acétone filtrée. Si rien n’apparait du tout, c’est que les comprimés ne contenaient pas de stéroïde du tout. Ou bien, la quantité de matériel recouvert est manifestement plus faible qu’elle ne devrait, et donc les comprimés sont au mieux sous-dosés. Si vous souhaitez déterminer le dosage, utilisez assez de comprimés pour permettre un pesage raisonnablement précis, et répétez la procédure jusqu’à épuisement. En d’autres mots, prenez la poudre du papier filtre et ré-extrayez avec de l’acétone, en répétant la procédure d’écrasement. Lavez aussi le papier filtre dans l’acétone. Après le séchage, combinez tout ce qui est recouvert par tout le produit qui était initialement recouvert. Répétez jusqu’à ce qu’aucune quantité significative ne reste recouverte. Si c’est dosé correctement, la quantité recouverte devrait être essentiellement le même que la dose sur l’étiquette multipliée par le nombre de comprimés. Encore, la procédure ne vous dira pas si le matériel couvert est le bon stéroïde, ni même que ce soit un stéroïde. Mais les quelques fois où j’ai acheté des faux produits, à chaque fois, rien n’a été recouvert. Méthode de Test Maison pour l’Identification des Faux Comprimés de Stéroïdes Anabolisants source : https://fr.thinksteroids.com/articles/steroides-anabolisants-faux-identification-comprimes-methode-test-maison/
  2. Vente de stéroïdes sur le web

    Dopage : la vente de steroïdes explose sur Internet le 25/06/2013 Une étude montre que le nombre de sites proposant la vente sans ordonnance de produits dopants a augmenté de 125 % en un an. Alors que le cyclisme est de nouveau secoué par les révélations sur les analyses de Laurent Jalabert positif à l'EPO en 1998, une étude menée en ligne montre que l'offre de produits dopants dangereux est en très forte croissance sur Internet. La société Markmonitor, spécialisée dans la protection des marques sur Internet, a constaté que le nombre de sites qui vendaient ou faisaient la promotion des stéroïdes anabolisants était passé en un an de 544 à 737, soit une croissance de 35 %. Les stéroïdes anabolisants sont des hormones qui ont des effets similaires à la testostérone, hormone naturelle masculine, et augmentent la production de protéines dans les cellules du corps, particulièrement dans les muscles. Ils ont été inventés à l'origine pour des usages médicaux, pour renforcer la constitution de malades très affaiblis, mais ont été utilisés comme produits dopants par des sportifs dès les années 1950. Ils permettent une augmentation rapide de la masse musculaire, au prix de nombreux effets secondaires, qui vont de l'acné à la calvitie jusqu'à la stérilité et une augmentation des risques cardio-vasculaires et de cancers. «Beaucoup de gens en veulent» «Sur les 737 sites qui mentionnent les stéroïdes anabolisants, 299 d'entre eux en vendent, contre 133 en 2012 ce qui représente une hausse de 125 % en un an, poursuit Stéphane Berlot, responsable des ventes pour la France chez Markmonitor. Nous n'avons pas de mesure sur le volume des ventes, mais notre expérience du commerce illégal et de la contrefaçon sur Internet nous montre que plus un produit est intéressant économiquement, plus on trouve de sites qui en vendent. Quand on voit une croissance aussi rapide du nombre de sites qui vendent des stéroïdes anabolisants, cela signifie qu'il y a beaucoup plus de gens qui en veulent. Les sites qui vendent ce genre de produits sont effectivement très faciles à trouver avec n'importe quel moteur de recherche. Certains d'entre eux prennent même le soin d'informer leurs clients sur les durées pendant lesquelles les produits sont encore détectables dans l'organisme. Le phénomène du dopage ne concerne malheureusement pas que le sport professionnel, où les contrôles positifs font beaucoup de bruit, mais il est également beaucoup pratiqué au niveau amateur, où le manque de contrôles masque certainement l'importance du phénomène. Les stéroïdes anabolisants sont aussi largement utilisés dans le monde du bodybuilding, comme l'a reconnu publiquement Arnold Schwarzenegger. Il semble également que ce genre de produit soit aussi utilisé par de jeunes hommes poussés à «sculpter leur corps» dans un souci purement esthétique. http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/06/25/20825-dopage-vente-steroides-explose-sur-internet
  3. Inhibiteurs de la myostatine

    Inhibiteurs de la myostatine. Découverte de différents inhibiteurs de la protéine Plusieurs méthodes sont étudiées pour bloquer (inhiber) l’action de la myostatine : - Piéger la myostatine active par des anticorps. - Inactiver la myostatine par un propeptide synthétique. - Augmenter l’expression d’inhibiteurs naturels de la myostatine comme la follistatine. - Rendre inactif les récepteurs de la myostatine fixés sur les cellules squelettiques. 1er méthode : Piéger la myostatine active par des anticorps Cette méthode consiste a administrer des anticorps appeler MYO-029 contre la myostatine qui bloquerais alors sont action. « Le laboratoire américain Wyeth avait lancé en 2005 un essai clinique. L’objectif de l’essai est d’évaluer la tolérance et l’effet de MYO-029 sur des patients atteints de myopathie de Becker, de dystrophie faciaux-scapulo-humérale ou de myopathie des ceintures L’essai concerne 108 patients adultes certains recevront le traitement d’autre un placebo le traitement dura 6 mois aavec 1 injection toutes les 2 semaines. Le 11 mars 2008 l’essai et abandonné car à petites doses le traitement n’est pas efficace et à hautes doses il provoque une hyper sensibilité cutanée. » 2e méthode : Inactivation de la myostatine par un propeptide synthétique l’autre façon de bloquer les effets de la myostatine serait d’administrer un propeptide synthétique nommé HMP afin d’inactiver la myostatine. 3e méthode : un inhibiteur naturel : la Follistatine Les Folliostatines sont des protéines faisant elles aussi partie de la famille des TGF-β. C’est un antagoniste naturel de la myostatine. Plus simplement, la follistatine augmente l’expression d’inhibiteurs naturels de la myostatine. En réalité, la follistatine n’inhibe pas que la myostatine mais également d’autres protéines de la même famille. 4e méthode : Rendre inactif les récepteurs de la myostatine La myostatine active viendrait se fixer sur une protéine l’ACE -031 mimétique du récepteur naturel. En 2009, l’agence Acceleron Pharma s’est lancée dans des essais cliniques sur ces leurres. « Phase I ; test de l’ACE-031 chez 6 femmes ménopausées. Les résultats plutôt satisfaisants ont permis de débuter, en 2010, une phase II, visant à évaluer l'innocuité, la tolérance de différentes doses d'ACE-031 pendant 12 semaines, chez 88 patients atteints de DMD et traités par corticothérapie. Au bout de ces 3 mois, une extension de cette phase II pendant 12 semaines supplémentaires avait été mise en place chez 76 de ces participants. l’étude est interrompue chez certains participants atteints de saignements mineurs du nez et des gencives et de dilatation des vaisseaux sanguins de la peau on commençé à apparaitre. » Source : http://tpe-myostatine.blogspot.fr/2011/12/quest-ce-que-la-myostatine-questce-que.html
  4. La myostatine

    LA MYOSTATINE Myostatine et dopage : La souris hypermusculaire ! La souris hypermusculaire ! Un papier récent dans PLOSOne par Se-Jin Lee et al. montre des souris qui ont l'air d'avoir fait du body-building. Ces souris ont jusqu'à 4 fois plus de muscles que les lignées sauvages. Une news dans nature (intranet) explique qu'ils ont en fait activé le gène de la follistatine qui inactive la myostatine (une protéine régulatrice du groupe des TGF-ß ) Une comparaison... étonnante ! Pourtant seule la souris est génétiquement modifiée ! On sait que la myostatine est un régulateur de la masse musculaire : elle intervient pour en réduire les excès. La follistatine bloque la myostatine et enlève toute limite à la croissance des muscles.(Et elle a d'autres rôles dans la régulation hormonale) Il semble (Pearson 2004) que des cellules souches dormantes se cachent parmi nos cellules musculaires, et se réactivent lors de forte activité ou de blessures, produisant alors de nouvelles cellules. La Myostatine interviendrait pour signaler l'arrêt de production de tissus. On a observé (Schuelke et al. 2004) un enfant à Berlin qui a une mutation bloquant la myostatine. (AP Photo/New England Journal of Medicine, HO) A l'age de 7 mois cet enfant était déjà très solidement campé sur des jambes herculéennes. A 5 ans il est capable de tenir un poids de 3.5 kg à boout de bras. Ce que certains adultes ne peuvent faire. Pas étonnant que le dérèglement de cette protéine produisent de pareilles hypertrophies ! Qu'est-ce que cette protéine ? Vous le savez probablement, depuis n'importe quel ordinateur connecté (donc dans nos écoles aussi ) on peut accéder facilement à des informations sérieuses, à jour et de haute qualité : Position du gène Myostatine parmi les chromosomes humains (Map Viewer) (Solution) Position du gène Myostatine sur le chromosome 2 et accès à sa séquence et aux infos sur le gène (Map Viewer) (Solution) Séquences du gène Myostatine (ADN, ARN, Protéine) : (Entrez Gene) (solution) Description de la protéine et de son rôle : (OMIM) (solution ) le premier paragraphe suffit déjà bien. La follistatine est sur le chromosome 5 (solution) C'est aussi un inhibiteur de la FSH Cette biologie-là est de plus en plus centrale dans le travail de tous les biologistes, et nous ne pouvons guère l'ignorer... Deux cours de formation continue proposés dans la brochure : l'un La biologie a changé : Comment enrichir mes cours? permet de se familiariser avec ces approches. Et pour ceux qui ont déjà suivi ce cours un approfondissement est proposé avec des experts de domaines variés de la biologie. Pour la santé ? Afin de prévenir l'affaiblissement avec l'âge qui mène à des chutes, on peut espérer que cette voie puisse aider les seniors. En effet jusqu'ici les essais avec la Myostatine ont été décevants chez l'homme. Il semble bien que la myostatine soit plus rare que chez la souris et que d'autres circuits interviennent chez nous, or justement la Follistatine semble agir en l'absence de Myostatine. Dans l'agroalimentaire ? C'est intéressant de noter que cette myostatine est impliquée dans plusieurs cas de développement excessif de la musculature : une lignée de taureau (Belgian Blue) est apparue naturellement défectueuse pour ce gène de la myostatine et il parait vraiment hypertrophié ( mais il produit de la viande abondante et maigre) : Pour l'anecdote, on peut en voir de beaux spécimens et le prix de l'inséminaiton ici. Pourtant ces bêtes pourraient être étiquetées BIO. Ils ne sont pas OGM puisque la mutation s'est produite naturellement. (On sent le débat sur ce qu'est le naturel sourdre...) Et le dopage génétique ? Et évidemment la question du dopage génétique - à l'approche des jeux de Beijing - se pose de plus en plus ... Un article de Scientific American (Sweeney, Lee et. al. 2004) l'envisage (ici) : alors que les thérapies géniques ont jusqu'ici eu des effets peu durables et plutôt risqués, David Adams (2001) craint que cela n'arête pas des sportifs avec une date décisive et la médaille en ligne de mire... Source : American Scientific Certains iront-ils jusqu'à tenter des modifs génétiques pour bloquer la Myostatine ? D'autres choisiront-ils plutôt de s'injecter un gène qui leur fait produire plus d'EPO ? Pourtant des études animales (S. Zhou, et al. 1998), de thérapie génique à l'EPO les niveau de globules rouges ont cru si rapidement (de 40 à 75% en 10 semaines) qu'il a fallu diluer leur sang régulièrement pour les maintenir en vie ! Et les tendons, les os, tiendront-ils le coup ? Est-ce que ces risques les arrêteront ? Si on en juge par les cas de dopage chimique classique... pas sûr ! Sources Adam, David (2001) Gene therapy may be up to speed for cheats at 2008 Olympics Nature 414, 569-570 (6 December 2001) | doi:10.1038/414569a | Intranet Michael Hopkin (2007)Mighty mice could yield human treatments Super-sized animals may pave way for new drugs and bigger livestock. Lee Sweeney H. (2004)Gene Doping Scientific American July 2004 Lee S (2007)Quadrupling Muscle Mass in Mice by Targeting TGF-ß Signaling Pathways. Pearson Helen (2004)Muscles release secret of strength 16 July 2004; | doi:10.1038/news040712-17 Schuelke M, Wagner KR, Stolz LE, Hübner C, Riebel T, et al. (2004) Myostatin mutation associated with gross muscle hypertrophy in a child. N Engl J Med 350: 2682-2688. S. Zhou, J. E. Murphy, J. A. Escobedo & V. J. Dwarki, (1998) Gene Therapy 5, 665-670; Source : http://tecfa-bio-news.blogspot.fr/2007/09/bio-reviews-myostatine-et-dopage-la.html
×